L'actualité immobilière à Nice - Actualité immobilière nationale

Actualité immobilière nationale22/09/2020

L’investissement immobilier en 2020 : Valeur refuge par excellence

En 2020, est-il préférable d’investir en bourse, ou dans la gestion immobilière ? Quand on désire obtenir un maximum de liberté financière, la question se pose. Or, en temps de crise économique et sanitaire, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Si on investit en bourse, on peut obtenir des dividendes. Si on investit dans la gestion immobilière, on obtiendra des revenus mensuels assurés, via les loyers des locataires. Les deux types d’investissements peuvent donc se révéler fructueux. Mais l’investissement immobilier en 2020 reste-t-il la valeur refuge par excellence ? Petit tour d’horizon.

La Bourse : la performance se confronte au risque en période de crise

Investir en bourse présente certains avantages. En premier lieu, quand on se constitue un portefeuille boursier, les frais d’achat sont moins élevés que lorsqu’on investit dans l’immobilier. Pourquoi?

Parce que l’immobilier engendre des frais annexes, notamment ceux du notaire ou de l’agence, que la bourse n’engendre pas. De plus, avec un portefeuille boursier, la liquidité des investissements est plus grande : on peut revendre ses actions en quelques clics sur une souris, tandis que revendre un bien immobilier prend plus de temps. Ajoutons aussi, dans le domaine des avantages de l’investissement boursier, que de nombreuses entreprises savent s’adapter aux crises, et modifier leurs stratégies pour ne pas perdre de valeur en bourse. 

Mais la bourse ne présente pas que des avantages. Elle est moins rentable en terme de fiscalité, puisque les investisseurs immobiliers bénéficient de certaines exonérations d’impôts qui ne sont pas appliquées aux investisseurs en bourse. De plus, la volatilité des actions représente un frein majeur. Car cette dernière sous-entend que votre patrimoine risque de subir des variations conséquentes, parfois irréversibles, et souvent inattendues. Ajoutons que l’immobilier, contrairement à la bourse, vous permettra d’investir à long terme. Car les crédits boursiers souffrent de durées courtes, ce qui n’est pas le cas de leurs équivalents dans l’immobilier. Investir dans l’immobilier, particulièrement en période de crise, c’est s’assurer d’un revenu mensuel garanti pendant de longues années, grâce au loyer mensuel payé par les locataires. 

L’investissement immobilier : la patience est l’assurance de la rentabilité

Quand on contacte une agence immobilière, à Nice ou ailleurs, la règle est toujours la même : on recherche la sécurité, donc on investit sur le long terme. En tant que bien essentiel, l’immobilier a l’avantage d’être sûr, à plus forte raison en temps de crise. Car le logement restera, quoi qu’il arrive, un bien de première nécessité. Ici réside l’une des grandes différences entre l’investissement immobilier et l’investissement boursier. En cas de récession économique, la volatilité des actions signifie qu’un portefeuille boursier peut perdre une bonne partie de sa valeur en très peu de temps. À l’inverse, le marché locatif est stable, beaucoup moins fluctuant. Parfois, en période de crise, il arrive même que la demande en immobilier locatif augmente, car certaines personnes ne peuvent plus rembourser leur hypothèque et doivent prendre une location. 

Avec un investissement immobilier, vous avez davantage de contrôle, puisque vous bénéficier d’une possession tangible, contrairement aux actions en bourse qui sont plus abstraites. Vous bénéficiez de revenus stables, mensuels, qui continueront d’arriver sur votre compte en banque même si vous êtes à la retraite. Pour cela, bien entendu, il faut investir au bon endroit, et donc trouver l’agence immobilière qui saura vous conseiller au mieux. L’objectif? Vous assurer la meilleure liquidité possible. 

Autre sécurité de l’immobilier : c’est un domaine où les prix tendent à monter d’année en année. Si vous investissez dans une ville comme Nice, qui a le vent en poupe, vous pouvez être certain que le prix des locations augmentera, inflation ou pas. C’est ce qu’on appelle la plus-value du marché. Un autre type de plus-value qui bénéficie à l’investisseur immobilier, c’est la plus-value forcée. Elle consiste à faire augmenter la valeur de vos biens, par exemple en entreprenant des travaux de rénovation, ou en « offrant » davantage de services ou de commodités aux locataires.